Quels mouvements sociaux pour quel Maroc ? |07/02/15|

Quels mouvements sociaux pour quel Maroc ? |07/02/15|


Les mouvements sociaux au Maroc contemporain font face à des transformations majeures des enjeux de pouvoir ainsi qu’au retrait massif de l’Etat des secteurs qui lui étaient autrefois réservés (éducation, santé, logements sociaux…). Cet état de fait, combiné à l’émergence d’un marché prédateur fait jaillir des inégalités sans équivalent dans l’histoire du pays.

Lors des premières décennies post-indépendance, les mouvements sociaux et le champ politique représentatif se sont cristallisés autour de divisions principalement spatiales et idéologiques : rural/citadin (dans le cadre du Mouvement Populaire et l’Istiqlal par exemple) et Socialiste/Islamiste (le cas de l’Union Socialiste des Forces Populaires et laJeunesse Islamiste).
Lors des années 1980, de nouveaux mouvements sociaux, porteurs de revendications civiques, politiques et culturelles ont ancré une division sur une base idéologique : modernité versus traditionalisme. Ainsi, une société civile libérale et des mouvements identitaires largement insérés dans le contexte politique international hégémonique ont contribué à transformer profondément le débat public au Maroc.

En 2011, le Mouvement de 20 Février, déclenché dans le sillage du printemps arabe, a profondément remis en cause ces dichotomies. Les acteurs de ce mouvement ont de nouveau axé leurs revendications sur l’urgence de répondre à la misère qui progresse dans une société dont les mécanismes de redistributions, tant traditionnels que publics et déjà extrêmement faibles, sont progressivement abandonnés.

Autre Maroc souhaite porter le débat sur les mouvements sociaux œuvrant dans le Maroc d’aujourd’hui : Quelle est la nature de ces mouvements et quelles sont les revendications des acteurs sociaux ? Quels sont les rapprochements entre socialistes et islamistes ? Sur quelle base est-il possible d’effectuer de porter les mêmes exigences de justice sociale ?

Ce sont des questions, parmi d’autres, que nous partagerons avec 10259954_807823475957559_3322298408109111385_n, historien de la vie politique marocaine, fin connaisseur des interactions entre les mouvances socialistes et les mouvements islamistes et conseiller scientifique du magazine d’histoire Zamane.

Rejoignez-nous le samedi 07 février au Café Charlie Birdy à 15h.
Café Charlie Birdy : 1 Place Étienne Pernet, 15e arrondissement de Paris (métro Commerce ligne 8).

+ There are no comments

Add yours