Dynamiques sociales et luttes au Maroc, cinq ans après le Mouvement du 20 Février |26/02/16|

Dynamiques sociales et luttes au Maroc, cinq ans après le Mouvement du 20 Février |26/02/16|


« Le peuple dit
la seule solution
parmi toutes les solutions
la chute du gouvernement
la dissolution du parlement
le changement de constitution
l’indépendance de la justice
la liberté de la presse…
Ecoute la voix du peuple
Ecoute les fils du peuple
Ecoute les filles du peuple
Et le Makhzen dehors !
Le Maroc est ma terre libre
Et l’article 19 dehors !
Le 20 est une révolte libre »

Cinq ans après le Mouvement du 20 Février, que reste-t-il de la vague de contestation qui avait secoué la pays ?
Mouvement complexe, aux intérêts et aux mots d’ordre multiples, souvent divergents, moment d’accélération de l’Histoire, quel bilan faire de cette « conjoncture fluide » où tout semblait possible ?
Et surtout, à l’heure où les contestations sociales se multiplient dans le pays, faisant face au contexte global de néolibéralisme sauvage et de transformations de l’Etat et du pouvoir, quels enseignements pour la lutte retenir de la survenue du Mouvement -et de son délitement final ?

Ces questions seront au centre de la rencontre-débat organisée par la revue Taharouryates (Emancipations), l’Association marocaine des droits humains, section Paris Ile-de-France et l’association Autre Maroc. Voulue selon un modèle participatif, la conférence sera animée par des universitaires, des militant-e-s ainsi que tous c-eux-elles qui souhaiteront prendre la parole.

Vendredi 26 Février, 19h30
Ecole normale supérieure de Paris
Salle Dussane
45 rue d’Ulm
Paris, 75006

+ There are no comments

Add yours